FOIRE AUX QUESTIONS
 Cabinet de Recouvrement en Picardie - PAS DE SUCCES PAS D'HONORAIRES
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

FOIRE AUX QUESTIONS

FAQ
  •  A quel moment faut-il confier un impayé en recouvrement ?
  • Plus l’impayé est confié tôt, plus ses chances de récupération sont grandes ! Cela paraît évident. Pourtant la pratique démontre que le créancier attend généralement trop longtemps. Pour des raisons qui tiennent à « la relation-client », par négligence, inorganisation ou simplement parce que le créancier pense que le débiteur va payer, comme il le promet.
    Et pendant « ce temps d’attente », la situation financière du débiteur se dégrade

  •  Quand mes chances de récupération sont-elles les plus grandes ?
  • Les juristes connaissent bien cette question puisqu’elle porte un nom en pratique : « C’est le prix de la course ». Il s’agit du moment où vous avez toutes les chances de « gagner la course », si vous êtes parmi les premiers, voire le premier à réclamer votre dû. Votre client a reçu la marchandise ou a profité du service, il a reçu votre facture, il a reçu votre rappel de paiement 15 jours après l’échéance. Il ne peut donc ignorer qu’il vous doit le montant correspondant à la fourniture. Il ne faut pas attendre plus longtemps pour être « dans la course », car d’autres créanciers seront - peut-être - plus diligents que vous.   
  •  Que dois-je écrire à mon client-débiteur lorsqu'il ne me paie pas ?
  • Après avoir envoyé votre facture, votre rappel de paiement, vous pouvez demander le paiement en mettant en demeure votre client-débiteur de payer, par lettre recommandée avec accusé de réception.   
  •  Quel moyen choisir entre "sommation de payer" et "une lettre recommandée" pour réclamer la somme due ?
  • La loi prévoit - et les tribunaux appliquent scrupuleusement cette règle – que « la lettre recommandée » vaut « mise en demeure ». Il n’y a donc aucun intérêt à faire délivrer une sommation qui présente un coût bien plus élevé et qui n’a pas plus d ‘efficacité judiciaire qu’une lettre recommandée avec Accusé de réception.   
  •  Que dois-je faire lorsque mon débiteur conteste le montant dû en recevant ma lettre recommandée ?
  • Répondre en étant très attentif - et bref - dans le contenu du courrier.. Si vous estimez que la contestation est sans fondement, vous devez simplement confirmer la réclamation de la somme due sans trop entrer dans le détail de la contestation. En effet si vous deviez finalement saisir le juge pour vous faire payer, ce courrier se trouvera dans le dossier de votre client-débiteur. Celui-ci se servira de votre réponse pour affirmer que vous avez bien reconnu que la marchandise n’était pas conforme à la livraison, que les délais n’ont pas été respectés, que le service n’a pas été complètement accompli etc.   
  •  Comment se fait-il que la copie de mon courrier - ou mes courriers - se retrouvent sur le bureau du juge ? 
  • En vertu du grand principe de « la communication des pièces à l’adversaire », la loi prévoit que les pièces du demandeur et de son adversaire seront obligatoirement « échangées » c’est à dire obligatoirement connues des 2 parties à l’affaire.   
  •  Quand cela vaut-il vraiment "la peine" de "faire une procédure" ? 
  • Cela « vaut la peine » de mettre en œuvre une procédure,
    1) si votre débiteur est solvable. Cela ne veut pas dire qu’il sera toujours solvable lors de la phase de l’exécution de la décision de justice mais vous aurez mis toutes les chances de votre coté. Tandis que si rien n’est fait…
    2) Si vous avez les pièces du dossier qui établissent la réalité de votre créance : Bon de commande ou bon de livraison.

  •  Quels sont les recours possibles si je ne dispose pas d'un bon de commande ou livraison, signé par mon client-débiteur ? 
  • Si vous vous êtes « fait piéger » par une commande verbale par exemple et que votre dossier soit simplement constitué par une facture…La situation est délicate : Vous pouvez avoir recours à la procédure judiciaire mais vos chances de réussite sont amoindries car les Tribunaux exigent la preuve de votre créance et votre facture ne suffit pas à apporter la preuve. Il conviendra de développer des arguments reconstituant cette preuve. Par exemple, le fait que votre client débiteur n’a pas contesté votre facture, qu’il pas donné suite à vos rappels recommandés etc. Cependant il faudra réunir toutes les pièces utiles car le juge sera très attentif au déroulement des faits avant de rendre une décision en votre faveur.   
  •  Qu'est-ce que je peux faire contre le gérant de la société qui me doit de l'argent ?
  • La loi a institué une grande règle : Le patrimoine d’une personne ne peut servir à régler les dettes d’une autre ! Dés lors si le gérant de la société qui vous doit de l’argent roule dans une grosse cylindrée qu’il possède à titre personnel, il n’est juridiquement pas possible d’envisager de lui faire saisir son véhicule pour vous faire payer. Le patrimoine du gérant est juridiquement « séparé » de celui de la société. Si vous voulez que le gérant soit responsable du montant dû, il convient qu’il s’engage « à titre personnel » et pas seulement en sa qualité de gérant de la société.   
     
  •  Quel moyen pourrait au mieux me protéger des coûts d'une éventuelle procédure ?
  • Vos conditions générales sont vos meilleures garanties… Lorsqu’elles s’appliquent - ce qui est le cas entre commerçants - et qu’elles sont incluses dans un bon de commande ou de livraison elles peuvent prévoir « une clause pénale » qui viendra sanctionner le retard de paiement et dont le montant compensera en tout ou, partie les honoraires de recouvrement qui sont à votre charge.

    0 commentaires pour FOIRE AUX QUESTIONS:

    Commentaires RSS

    Ajouter un commentaire

    Votre nom :
    Adresse email : (obligatoire)
    Site web:
    Commentaire :
    Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
    Post Comment
    Assistant de création de site fourni par  Vistaprint