definition Recouvrement contentieux
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

definition Recouvrement contentieux

Recouvrement contentieux
Le recouvrement contentieux est la procédure par laquelle une entreprise entre en litige avec un client pour récupérer ses créances impayées. Il permet même dans certains cas de recouvrer des portefeuilles de clients, dans le cas par exemple d’une faillite. Pour qui s'adresse le Recouvrement contentieux ? C’est un service utile à toute entreprise facturant à d'autres entreprises ou particuliers : en tant que fournisseur, vous avez émis des factures mais l'échéance de règlement n'étant pas respectée, il vous faut procéder à un certain nombre de démarches pour tenter de recouvrer le paiement.

La meilleure solution pour mettre en place des recouvrements contentieux est d’avertir une compagnie comme CARF, spécialisée en la matière, une semaine après l'échéance. Charge à la compagnie de recourir à différents procédés pour y arriver dont, entre autres :
- des procédés polis comme des relances téléphoniques, des lettres écrites pouvant déboucher sur une prorogation ;
- des procédés plus techniques de seconde relance avec mises en demeure et accusés de réception ou par voie d'huissier en cas d'échec des procédés polis ;
- des procédés judiciaires de recouvrement en contentieux si aucun règlement n'est intervenu débouchant généralement soit sur un recouvrement amiable (80 % des cas) soit sur un recouvrement judiciaire (20 % des cas).

Pour les clients, remarquons que les conditions des recouvrements contentieux peuvent être défini à l’avance dans les conditions générales de vente. Le client pourra donc être obligé à payer la somme en principal avec intérêts moratoires avec ou sans clause pénale, indemnités contractuelles et pénalités de retard et avec ou sans les frais accessoires et les débours. Les intérêts moratoires peuvent être conventionnels et/ou légaux. Pour les intérêts conventionnels, ils s'appliquent exclusivement en matière commerciale. Leurs taux sont fixés librement par écrit par les parties et doivent être prévus dans les clauses de la convention. Le taux peut excéder ceux de la loi mais pas celui du taux de l'usure. Les intérêts légaux peuvent être réclamés en l'absence d'intérêts conventionnels prévus par les contrats. Le taux de ces derniers est fixé par décret pour l'année civile, c’est-à-dire l’égal à la moyenne arithmétique des 12 dernières moyennes mensuelles des taux de rendement actuariel des adjudications de bons du Trésor fixe à 13 semaines. Et l'article 3-e de la directive 2000/35/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 juin 2000 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales (JO n° L 200 du 8 août 2000 - pages 35-38) de préciser que "le créancier [est] en droit de réclamer au débiteur un dédommagement raisonnable pour tous les frais de recouvrement encourus par suite d'un retard de paiement de ce dernier"

La clause pénale, les indemnités contractuelles et les pénalités de retard dans une créance impayée correspondent aux dommages intérêts précisés dans la convention initiale dont le montant est librement fixé. Ne pas oublier aussi pour éviter les créances impayées qu’en vertu des 2è et 3è alinéas du paragraphe II de l'article 53 de la dite loi NRE : « Sauf disposition contraire qui ne peut toutefois fixer un taux inférieur à une fois et demie le taux d'intérêt légal, ce taux est égal au taux d'intérêt appliqué par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement la plus récente majoré de 7 points de pourcentage. Les pénalités de retard sont exigibles sans qu'un rappel soit nécessaire. »

Les recouvrements contentieux sont des procédures par lesquelles une entreprise entre en litige avec un client pour récupérer ses créances impayées. Le litige est susceptible d’être soumis au tribunal car le client reste en défaut de paiement après un trajet de recouvrement amiable. Il permet même dans certains cas de recouvrer des portefeuilles de clients, dans le cas par exemple d’une faillite. Pour qui s'adresse le recouvrement en contentieux ? C’est un service utile à toute entreprise facturant à d'autres entreprises ou particuliers : en tant que fournisseur, vous avez émis des factures mais l'échéance de règlement n'étant pas respectée, il vous faut procéder à un certain nombre de démarches pour tenter de recouvrer le paiement.
La meilleure solution pour mettre en place des recouvrements contentieux est d’avertir une compagnie comme CARF, spécialisée en la matière, une semaine après l'échéance. Charge à la compagnie de recourir à différents procédés pour y arriver dont, entre autres :
- des procédés polis comme des relances téléphoniques, des lettres écrites pouvant déboucher sur une prorogation ;
- des procédés plus techniques de seconde relance avec mises en demeure et accusés de réception ou par voie d'huissier en cas d'échec des procédés polis ;
- des procédés judiciaires de recouvrement en contentieux si aucun règlement n'est intervenu débouchant généralement soit sur un recouvrement amiable (80 % des cas) soit sur un recouvrement judiciaire (20 % des cas).
Le partenariat que vous pouvez établir avec une compagnie de recouvrements contentieux se matérialise par :
Dans la pratique, au niveau de l’entreprise et de la compagnie de recouvrement, il suffit de signer une convention de recouvrement généralement "sans engagement" mais impliquant des frais de dossiers inférieur à 100 euros. En cas de succès, un honoraire supplémentaire basé sur le montant recouvré est déduit pour payer les équipes de juristes spécialisés engagés dans la procédure.
Pour les clients, remarquons que les conditions de recouvrements contentieux peuvent être défini à l’avance dans les conditions générales de vente. Le client pourra donc être obligé à payer la somme en principal avec intérêts moratoires avec ou sans clause pénale, indemnités contractuelles et pénalités de retard et avec ou sans les frais accessoires et les débours. Les intérêts moratoires peuvent être conventionnels et/ou légaux. Pour les intérêts conventionnels, ils s'appliquent exclusivement en matière commerciale. Leurs taux sont fixés librement par écrit par les parties et doivent être prévus dans les clauses de la convention. Le taux peut excéder ceux de la loi mais pas celui du taux de l'usure. Les intérêts légaux peuvent être réclamés en l'absence d'intérêts conventionnels prévus par les contrats. Le taux de ces derniers est fixé par décret pour l'année civile, c’est-à-dire l’égal à la moyenne arithmétique des 12 dernières moyennes mensuelles des taux de rendement actuariel des adjudications de bons du Trésor fixe à 13 semaines. Et l'article 3-e de la directive 2000/35/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 juin 2000 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales (JO n° L 200 du 8 août 2000 - pages 35-38) de préciser que "le créancier [est] en droit de réclamer au débiteur un dédommagement raisonnable pour tous les frais de recouvrement encourus par suite d'un retard de paiement de ce dernier"
La clause pénale, les indemnités contractuelles et les pénalités de retard dans une créance impayée correspondent aux dommages intérêts précisés dans la convention initiale dont le montant est librement fixé. Ne pas oublier aussi pour éviter les créances impayées qu’en vertu des 2è et 3è alinéas du paragraphe II de l'article 53 de la dite loi NRE : « Sauf disposition contraire qui ne peut toutefois fixer un taux inférieur à une fois et demie le taux d'intérêt légal, ce taux est égal au taux d'intérêt appliqué par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement la plus récente majoré de 7 points de pourcentage. Les pénalités de retard sont exigibles sans qu'un rappel soit nécessaire. »

0 commentaires pour definition Recouvrement contentieux:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint