experts-comptables
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

experts-comptables

experts-comptables. L’ordre régional s’engage avec ses partenaires banquiers. Le financement, priorité des TPE

Les professionnels régionaux du chiffre multiplient les actions pour faciliter l’accès au crédit des petites entreprises.


Crise oblige, les relations entre les banques et les TPE-PME ne vont pas en s’arrangeant, les petites entreprises ayant de plus en plus de difficultés à obtenir un prêt de trésorerie présentant peu d’intérêt pour les banquiers. Conscient de cet enjeu, l’Ordre des experts-comptables de Bourgogne-Franche-Comté a décidé de s’attaquer au problème en démultipliant les partenariats avec les principaux établissements bancaires de la région pour faire de l’accompagnement des PME dans leurs demandes de financement auprès des banques l’une de ses priorités.
Créer, accompagner
Dernier accord en date, celui passé lundi avec la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté vise à faciliter l’accès des entreprises à des lignes de crédit de moins de 25 000 euros.
« Pour les petites et moyennes entreprises, obtenir un crédit auprès de son banquier a tout du parcours du combattant », constate Rémy Seguin, président de l’Ordre. « En particulier depuis cet été, les banques françaises, très exposées à la dette souveraine, voient leurs actions s’effondrer sur les marchés boursiers, sur fond de doutes sur leur solidité. Elles sont donc devenues plus réticentes lorsqu’il s’agit de prêter à ces petites entreprises, jugées plus vulnérables et donc plus risquées que les grandes ».
Première action mise en place par les experts-comptables, le dispositif « créer-accompagner la jeune entreprise » a mobilisé les conseils régionaux de Bourgogne et de Franche-Comté, Oseo, Pôle emploi, la Caisse d’Epargne de Franche-Comté Bourgogne, le Crédit Agricole, la Banque Populaire, LCL, BNP Paribas et le CIC. Le Crédit Mutuel devrait rejoindre prochainement cet ensemble qui propose aux créateurs d’entreprises, suivis par un expert-comptable, une enveloppe de crédit de 30 000 € remboursables sur une durée de 5 à 7 ans avec un différé de remboursement de 6 à 12 mois sans caution personnelle et un apport personnel minimum imposé de 15 %.

Gagner du temps

Une autre convention signée avec la Caisse des Dépôts permet aux experts-comptables d’être en lien direct avec les services et les informations de la CDEC sur les problématiques de financement des entreprises et des interventions en haut de bilan. « Le placement des fonds de l’Etat bénéficiait surtout, jusqu’à présent, aux grandes entreprises », explique Rémy Seguin, « désormais, nous allons pouvoir aider nos PME régionales ».
L’accord signé lundi avec la Banque Populaire constitue le 3 e étage de la fusée. La banque va mettre à disposition des experts-comptables un outil informatique qui leur permettra de remplir directement en ligne les demandes de crédit de moins de 25 000 €. Elle s’engage par ailleurs à répondre sous 15 jours et à détailler les raisons de son éventuel refus. « Nous n’allons pas faire le métier du banquier à sa place », souligne le président de l’Ordre. « Mais le fait de remplir le dossier en ligne permettra de gagner du temps, pour l’entreprise et pour la banque. »
Première nationale, cet accord, qui reconnaît un rôle prépondérant à l’expert-comptable, comparé par Rémy Seguin au « médecin généraliste de l’entreprise », pourrait rapidement être étendu à d’autres établissements financiers. C’est en tout cas le souhait de ses signataires.


0 commentaires pour experts-comptables:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint