Fin de la trêve hivernale : les expulsions locatives peuvent reprendre
 Cabinet de Recouvrement en Picardie - PAS DE SUCCES PAS D'HONORAIRES
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

Fin de la trêve hivernale : les expulsions locatives peuvent reprendre

Fin de la trêve hivernale : les expulsions locatives peuvent reprendre

Manifestation contre les expulsions le 12 mars 2011 à Paris, à l'occasion de la fin de la trêve hivernale des expulsions le 15 mars. 

C'est ce jeudi 15 mars 2012 que s'achève la trêve hivernale qui commence chaque année le 1er novembre. Pendant ces quatre mois et demi, la loi française interdit l'expulsion des locataires en cas d'impayés de loyers ou de charges. Depuis plusieurs jours, les associations d'aide aux plus défavorisés sont mobilisées car elles s'attendent, avec la reprise des expulsions, à voir de nombreuses familles à la rue. Cela représente, au-delà du coût humain, un coût élevé pour la société.
Chaque expulsion est en soi un échec. Echec du dialogue avec le propriétaire ou le bailleur social, échec du rééchelonnement des dettes, échec de la médiation à tous les niveaux. Elle donne lieu à chaque fois à de nouvelles difficultés puisqu'il faut reloger en urgence une famille entière. Certaines sont casées à prix d'or dans des hôtels miteux, d'autres se retrouvent dans des centres d'hébergement inadaptés à leurs besoins.
Pour Christophe Robert, de la Fondation Abbé Pierre, l'expulsion n'est pas la solution : « Maintenir dans le logement les personnes -en dédommageant le propriétaire, il ne s’agit pas de faire peser la responsabilité sur le propriétaire– est économiquement plus pertinent que de payer des hébergements d’urgence, que de payer des hôtels d’urgence à des personnes qui n’ont rien à faire ni dans l’hôtel d’urgence, ni dans l’hébergement d’urgence. C’est un changement de regard sur la question. On l’observe aussi à la Fondation Abbé Pierre car on a une permanence téléphonique de prévention des expulsions locatives qui montre bien que, si on intervient en amont, (avant que la dette ne soit trop importante), on cherche les aides sociales qui existent, on peut éviter la pire des solutions qu’est l’expulsion ».
Selon les derniers chiffres du ministère de la Justice, 110 000 expulsions locatives pour loyers impayés ou défaut d'assurance ont été prononcées en 2010, soit 30 000 de plus qu'en 2001. Dans son dernier rapport sur l'hébergement, la Cour des comptes a demandé expressément que soient enfin comparés le coût d'une expulsion réalisée et le coût d'une expulsion évitée.

0 commentaires pour Fin de la trêve hivernale : les expulsions locatives peuvent reprendre:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint