PICARDIE L'encadrement des loyers inquiète les propriétaires
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

PICARDIE L'encadrement des loyers inquiète les propriétaires

PICARDIE L'encadrement des loyers inquiète les propriétaires
 
Le décret devrait s'appliquer fin juillet.
Les agglomérations d'Amiens, Beauvais et Creil sont concernées par le décret visant à encadrer les loyers. Un zonage parfois absurde selon certains.
Un propriétaire ne pourra pas augmenter son loyer en cas de changement de locataire. Voilà ce qu'il faut retenir du décret d'encadrement des loyers qui devrait s'appliquer fin juillet, sauf avis contraire du Conseil d'État. En Picardie, la loi s'appliquera dans 37 communes situées dans les agglomérations d'Amiens, dans la Somme, mais aussi de Beauvais et de Creil, dans l'Oise. Trois secteurs où les loyers devraient donc être gelés, en dehors de la revalorisation annuelle, fixée par l'indice de référence des loyers (IRL).
Promesse du candidat Hollande, cette mesure d'urgence, a priori bénéfique aux locataires, est au contraire accueillie avec inquiétude par les propriétaires. «Ras-le-bol d'être pressés comme des oranges, s'indigne Françoise Bouchet, présidente de l'UNPI de l'Oise, association de propriétaires. Nous n'augmentons plus les loyers depuis trois ou quatre ans, c'est incompréhensible. Entre les charges, les impôts, les nouvelles normes, et maintenant le gel des loyers, c'est un très mauvais signal envoyé aux investisseurs. »
Ainsi, en dehors des grandes agglomérations, où l'encadrement peut éviter des dérapages, beaucoup remettent en cause l'opportunité de la mesure, et mettent au contraire en avant ses effets pervers. Pascal, cadre dans une entreprise de l'Oise et propriétaire d'un studio, a déjà fait ses calculs. «Il faut bien que je rembourse mon prêt alors, c'est simple, je ne ferai plus de travaux d'amélioration dans ce logement. »
«La plus grosse connerie que j'ai entendue »
De même, de nombreux bailleurs qui n'appliquaient pas systématiquement la revalorisation annuelle des loyers risquent de se rattraper avant l'application du décret. «Je vais augmenter mes loyers d'une trentaine d'euros », confirme Pierre, propriétaire de sept appartements dans le centre-ville d'Amiens.
Mais au-delà de la mesure elle-même, c'est le choix des 1 400 communes (37 en Picardie), concernées par le décret qui fait débat. «Des disparités de loyers subsistent et des communes, prises dans le filet ne relèvent pas en réalité des tensions locatives », constate la Fédération nationale des agences immobilières.
L'exemple de l'agglomération creilloise, à cet égard, est certainement parlant. Ainsi, les loyers seront encadrés à Creil alors que la mesure ne s'applique pas dans la ville voisine de Chantilly, où les prix sont pourtant 30 à 40% supérieurs. «C'est une absurdité, la plus grosse connerie que j'ai entendue depuis bien longtemps », s'indigne Gabriel Amoyal, directeur d'Immo conseil, premier administrateur de biens dans le secteur avec un portefeuille de 1 200 appartements. «Ce décret n'est qu'un contre-feu du gouvernement destiné à faire passer la pilule de la rigueur, poursuit le professionnel. Même si nous sommes proches de Paris, nous ne sommes pas dans un secteur en tension et les loyers, depuis un an, ont même tendance à baisser. »
C'est d'autant plus vrai dans des communes situées autour de Creil et concernées par la mesure. «Chez nous, il n'y a que des pavillons et pas grand-chose à louer, je ne comprends pas vraiment ce que nous faisons là », s'interroge Alain Petigny, maire de Cauffry, ville de 2 300 habitants.
En 2013, le gouvernement prévoit de faire adopter une loi plus globale sur le logement. Elle comprendra un volet sur l'encadrement des loyers qui pourrait s'appliquer dès la première location d'un bien.
FABRICE JULIEN
 

0 commentaires pour PICARDIE L'encadrement des loyers inquiète les propriétaires :

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint