Google menace de déréférencer la presse française
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

Google menace de déréférencer la presse française

Google menace de déréférencer la presse française


Face aux projets de taxe sur le référencement des contenus de presse, Google a écrit au gouvernement qu'il serait "contraint" de ne plus référencer les sites médias français si elle était mise en place. Ses représentants seront reçus vendredi par le cabinet de Fleur Pellerin.
 
GOOGLE. Le moteur menace de déréférencer les sites français si la "Lex Google" est adoptée.

Menacé d'une taxe, Google envisage de ne plus référencer les médias français. A la suite des délarations réitérées d'Aurélie Filippetti en faveur d'une telle taxe qui conduirait Google à rémunérer les sites de presse pour tout clic sur un lien dans son moteur de recherche, Google a envoyé au mois d'octobre à plusieurs cabinets ministériels un courrier au gouvernement indiquant qu'il "ne peut accepter" que l'instauration d'un tel droit "mette en cause son existence même et serait en conséquence contraint de ne plus référencer les sites français", écrit le groupe.
"Parmi les outils qu'il me semble important de pouvoir développer, je pense qu'il y a cette idée de créer un droit voisin pour les éditeurs de presse - ce que l'on a appelé un peu facilement la 'Lex Google' - qui me semble extrêmement pertinente", a déclaré mercredi la ministre de la Culture devant la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale. La Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) "y travaille", a-t-elle ajouté.
Google reçu vendredi par le cabinet de Fleur Pellerin
Le cabinet de la ministre chargée de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, recevra vendredi des représentants de Google France sur le projet de taxation des moteurs de recherche et les recommandations de la Cnil en matière de confidentialité, a indiqué un porte-parole.
"Nous recevrons des représentants de Google France vendredi après-midi pour évoquer les recommandations émises à son égard mardi par les 27 autorités européennes de protection des données, et le projet déposé par les éditeurs français pour taxer les moteurs de recherche", a-t-il annoncé.
Fleur Pellerin a quant à elle déclaré dans un entretien au Figaro cette semaine que le gouvernement était en train d'examiner le projet de proposition de loi établissant cette taxe, préparé par l'association IPG, qui réunit plusieurs groupes de presse. La ministre en charge du numérique devait rencontrer ce jeudi son homologue allemand pour évoquer le sujet, l'Allemagne étant en cours d'adoption d'une loi obligeant les moteurs de recherche à verser des commissions aux sites d'informations dont les articles sont indexés dans les agrégateurs d'actualités.
En France, l'association IPG propose de créer une taxe sur les clics dans Google Search et les autres moteurs de recherche généralistes. Le niveau de la taxe serait négocié au sein d'une commission paritaire. Cela reviendrait à créer un nouveau droit voisin du droit d'auteur.
Il est déjà arrivé à Google de mettre à éxécution des menaces de déréférencement des sites de presse. Ce fut le cas en Belgique, après un conflit lié au référencement dans le Google Actualités local.

0 commentaires pour Google menace de déréférencer la presse française :

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint