Factures impayées : comment appliquer les pénalités de retard ?
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

Factures impayées : comment appliquer les pénalités de retard ?

Factures impayées : comment appliquer les pénalités de retard ?

 Depuis le 1er janvier 2013, les entreprises doivent appliquer une "indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement" à l'encontre de leurs clients "retardataires". En pratique, recommande Louis Vogel, avocat spécialisé en droit des affaires, voici comment procéder.
Pour lutter contre les retards de paiement, Depuis le 1er janvier 2013, les entreprises doivent appliquer une "indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement" à l'encontre de leurs clients professionnels qui ne respectent pas le délai de paiement des factures.
L'article L. 441-6, I, 12 alinéa du Code de commerce dispose désormais que " les conditions de règlement doivent obligatoirement préciser les conditions d'application et le taux d'intérêt des pénalités de retard exigibles le jour suivant la date de règlement figurant sur la facture ainsi que le montant de l'indemnité forfaitaire (40 € cf. art. D. 441-5) pour frais de recouvrement due au créancier dans le cas où les sommes dues sont réglées après cette date ".
Cette indemnité forfaitaire est due de plein droit (L. 441-6, I, 12) en cas de retard de paiement de toute créance dont le délai de paiement aura commencé à courir après la date du 1 janvier 2013 (D. 441-5).
Dans sa communication publiée le 29 novembre 2012, la DIRECCTE ajoute que cette indemnité est due dès le premier jour de retard de paiement quel que soit le délai applicable à la transaction et pour chaque facture payée en retard, et devra être versée même si la créance résulte d'un contrat conclu antérieurement.
C'est donc en considération du point de départ du délai de paiement qu'il convient d'apprécier si cette indemnité forfaitaire est due : si le délai de paiement a commencé à courir après la date du 1 janvier 2013, l'indemnité forfaitaire sera due dès le premier jour de retard de paiement et ce que le contrat ait été signé avant ou, et a fortiori, après la date du 1 janvier 2013.
En pratique, cette indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement due au créancier en cas de retard de paiement devra être mentionnée :
- et sur la facture adressée au débiteur d'une créance. La mention de cette indemnité fait désormais partie des mentions obligatoires de la facture (art. L. 441-3 du Code de commerce), dont l'omission fait encourir une amende d'un montant de 75000 € ou pouvant être porté à 50% de la somme facturée ou de celle qui aurait dû être facturée (L. 441-4).
En l'absence de paiement spontané de cette indemnité par son débiteur, il est recommandé au créancier d'en réclamer son paiement par LRAR (lettre recommandée avec accusé de réception) avant de mettre en oeuvre, le cas échéant, les moyens de droit nécessaires pour en obtenir le paiement.

0 commentaires pour Factures impayées : comment appliquer les pénalités de retard ?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint