menace de saisir votre salaire
 Cabinet de Recouvrement PARIS/DAKAR - Impayés au Sénégal et en France
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

rachat de credits
regroupement de credits
signification
pensions alimentaires
decision de justice; execution forcee

Catégories

Acte d'huissier de justice
Actualités économiques
Actualités juridiques
Artisans
auto entrepreneur
AVOCAT
Bail
Bail commercial
Bailleurs Locataires
CAF
CHARGES
chèques impayés
Chèques sans provision
CREDIT
Departements et Régions
Détective privé
economie
Entreprises
ETRANGER
EUROPE
EXPULSION
EXPULSIONS
FAMILLE
Fiscalité
GOUVERNEMENT
HUISSIERS DE JUSTICE
IMMOBILIERS
INSEE
JURIDIQUE
LIENS SUR UN SITE
LOYERS
PRESSE
rachat de credit
rachat de crédit
RACHAT DE CREDITS
RECOUVREMENT
Recouvrement de créances
recouvrement de loyers
Recouvrir les impayés
Recouvrir les impayés : un métier pas banal
SANTE
societes de recouvrement
Stage
surendettement
SYNDIC

Archives

février 2017
juin 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
mai 2014
janvier 2014
octobre 2013
septembre 2013
juillet 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012
juillet 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012
décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
août 2011
juillet 2011
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
janvier 2011
décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010

fourni par

eurocontentieux

menace de saisir votre salaire


On menace de saisir votre salaire 

  Vous devez de l’argent que vous ne pouvez pas rembourser ? Vos tentatives d’obtenir des délais de paiement à l’amiable ont échoué et l’on vous menace de saisir votre salaire ? Nos conseils et explications.

La saisie du salaire permet à vos créanciers d’être payés directement par votre employeur qui déduira les sommes versées à vos créanciers de vos salaires. Compte tenu du préjudice que cela peut vous causer, cette procédure est très encadrée. Quand peut-on saisir vos salaires ? Pour saisir vos salaires, il faut obligatoirement passer devant le juge pour obtenir un “titre exécutoire”. Autrement dit, tant qu’un juge ne vous a pas condamné à payer votre dette, on ne peut pas saisir vos salaires. Une fois que le juge vous a condamné à payer, votre créancier peut mettre en œuvre une saisie de votre salaire, heures supplémentaires et primes incluses, quel que soit votre statut (intérimaire, contrat à durée déterminée, VRP, fonctionnaire…). Quelles sommes peuvent être saisies ? On peut saisir toutes vos rémunérations au sens très large : indemnités journalières maladie, maternité, accident du travail, allocation de retour à l’emploi, allocation unique dégressive, allocations spécifiques de conversion, allocations spéciales du Fonds national pour l’emploi, et allocations aux mères de famille. Exception : l’allocation spécifique de solidarité et l’allocation temporaire d’attente ne peuvent pas être saisies. Peut-on saisir tout votre salaire ? Non, le principe est qu’il doit vous rester au moins la somme de 474,93 €. Votre salaire est découpé en plusieurs parts :
  • sur la 1re tranche de votre salaire (de 0 à 299,17 €), on ne peut prélever que 1/20e, soit 14,96 € ;
  • sur la 2e tranche de votre salaire (de 299,17 à 585,83 €), on ne peut prélever que 1/10e, soit 28, 67 €.
Exemple. Si votre salaire est de 1 000 € nets par mois, on peut saisir :
  • 14,96 € pour la fraction de votre salaire comprise entre 0 et 299,17 €
 (1/20e de 299,16 €)
  • 28,67 € pour la fraction de votre salaire comprise entre 299,17 et 585,83 € 
(1/10e de 286,66 €)
  • 58 € pour la fraction de votre salaire comprise entre 585,83 et 875,83 € 
(1/5e de 290 €)
  • 31,04 € pour la fraction de votre salaire comprise entre 875,83 € et 1 000 € 
(1/4 de 124,17 €)
En tout, on peut saisir 132,67 € par mois sur votre salaire. Exception : si vous devez payer une pension alimentaire à votre ancien(ne) ami(e), il ou elle pourra saisir l’intégralité de votre salaire à la seule condition qu’il vous reste au moins 
474,93 € (équivalent au montant du RSA pour une personne seule). Certaines sommes sont entièrement saisissables : c’est le cas des indemnités de licenciement, de l’indemnité de clientèle des VRP et des primes d’intéressement. Comment se déroule la procédure ? Votre créancier doit avoir un jugement qui vous condamne à lui verser la somme que vous lui devez.
Avec ce jugement, il va déposer une demande au juge du tribunal d’instance de votre domicile. Vous recevrez alors une convocation à une audience de conciliation par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette convocation précisera le montant de la créance et la possibilité que vous avez d’être assisté d’un avocat ou toute personne de votre choix munie d’une procuration. L’intervention d’un avocat n’est pas obligatoire : vous pouvez vous défendre seul. Cette convocation doit vous être envoyée au moins 15 jours avant l’audience de conciliation. Si ce n’est pas le cas, la procédure n’est pas régulière : Si vous allez à l’audience quand même, vous pourrez demander que l’affaire soit reportée à un autre jour. Si vous n’y allez pas, on vous convoquera de nouveau. Si vous n’allez pas chercher votre recommandé, le créancier devra vous faire délivrer cette convocation par un huissier de justice. Vous serez obligatoirement convoqué à une première audience Le juge va tenter de trouver un accord entre votre créancier et vous et décidera si la saisie de votre salaire est le seul moyen de vous contraindre à payer cette dette. Ce sera le moment de demander des aménagements de votre dette (par exemple, la réduire en enlevant les intérêts) ou des délais de paiement. Attention ! Ce n’est plus le moment de contester la dette, il est trop tard ! Le juge du tribunal d’instance ne peut pas remettre en cause le jugement qui vous a condamné. Quelles alternatives devant le juge ? Vous pouvez :
  • vous opposer à l’exécution du jugement (PDF) qui vous a condamné soit parce qu’il y a une procédure de surendettement en cours, soit parce que vous avez fait appel, soit parce que vous n’avez pas reçu le jugement par un huissier de justice... Dans ce cas, si le juge rejette votre demande, vous pourrez faire appel de ce jugement dans le mois suivant la décision.
  • demander des délais de paiement. Dans ce cas, vous devez justifier votre situation financière et démontrer au juge que vous en avez besoin. Si le juge fait droit à votre demande, la saisie est abandonnée mais votre créancier pourra lui aussi faire appel de cette décision.
Dans le cas contraire, si vous ne trouvez pas d’accord avec votre créancier, le juge vous fera signer un procès-verbal de non-conciliation. La saisie de votre salaire Le secrétariat-greffe du tribunal d’instance établit un acte de saisie qui vous est envoyé par lettre simple :
  • soit dans les 8 jours suivant le procès-verbal de non-conciliation ;
  • soit dans les 8 jours suivant l’expiration du délai d’appel (1 mois) contre le jugement tranchant une contestation de votre part ou du créancier.
L’acte de saisie est également envoyé par recommandé avec accusé de réception à votre employeur qui est tenu d’adresser chaque mois un chèque correspondant au montant saisi sur votre salaire à l’ordre de votre créancier. Combien de temps dure la saisie ? Votre employeur doit verser la part saisissable de votre salaire chaque mois jusqu’à ce que votre dette soit entièrement payée. Sachez que même si vous changez de travail, votre ancien employeur informe le tribunal et votre nouvel employeur continuera les versements, si le créancier l’a demandé dans l’année qui suit votre changement d’employeur. Par contre, si vous perdez votre emploi, vos indemnités de chômage sont elles aussi saisissables, mais le créancier devra déposer une nouvelle demande au tribunal. Bon à savoir. Une fois votre dette entièrement payée, l’arrêt de la saisie n’est pas automatique :
  • soit votre employeur est informé par votre créancie ;
  • soit le juge informe votre employeur qu’il peut arrêter les versements. Dans ce cas, il faudra que vous saisissiez vous-même le juge en déposant votre demande au greffe du tribunal d’instance ou en l’envoyant par recommandé.
Si votre situation financière évolue Vous pouvez à tout moment rembourser la dette plus vite. Dans ce cas, et si votre dette est entièrement payée, vous pouvez saisir le juge du tribunal d’instance pour qu’il arrête la saisie, en déposant votre demande au greffe du tribunal d’instance ou en l’envoyant par recommandé. Si votre situation change “en pire”, vous pouvez aussi à tout moment demander au juge des délais de paiement en déposant votre demande au greffe du tribunal d’instance ou en l’envoyant par recommandé

0 commentaires pour menace de saisir votre salaire :

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint